Nager avec les dauphins aux Antilles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Naissance d’un dauphin

Nous sommes  heureux de vous annoncer la naissance d’un bébé dauphin  dans la baie des Saintes , ce vendredi 20 septembre.

Le papa « doliprane » et la maman « queue échancrée » ainsi que l’enfant se portent bien. Les enfants de l’école primaire des Saintes l’ont nommé « ECLAIR« 

La reproduction dépend de nombreux facteurs individuels (age, degré de socialisation..) et environnementaux (climat, nourriture…). Sortir du ventre maternel est un grand choc pour les bébés cétacés car il se retrouvent brusquement propulsés dans un univers humide et infini. Et surtout, ils  sont incapables de respirer donc, ils se mettent à couler. Mais, sa mère ou sa tante l’aideront. Peu de naissances ont pu être observées en milieu naturel, mais on sait que les cétacés ne donnent naissance qu’à un seul petit contrairement aux autres mammifères.

Il y a sept étapes à la naissance d’un dauphin :

 L’accouchement :
La femelle accouche généralement au bout d’un an de gestation. La naissance a lieu en eau peu profonde afin que le bébé et la mère puissent respirer en surface plus rapidement.

Le moment crucial :
Le bébé émerge dans son nouvel environnement, son évent apparaît en dernier. Ainsi, il ne risque pas de se remplir d’eau même lors d’une naissance difficile durant plusieurs heures.

 La séparation :
Le plus souvent, la mère rompt le cordon ombilical en se retournant brusquement. Mais le nouveau né ne peut pas flotter car il n’a pas d’air dans ses poumons, sitôt, libéré, il coule.

 La remontée :
Du bout du museau, la mère et la marraine poussent le nouveau né vers la surface pour lui permettre de respirer. Le petit va vite prendre de l’assurance et au bout d’une demi heure, il saura nager tout seul.

La première bouffée :
Si tout se passe bien, le petit n’essaie pas de respirer sous l’eau, dans le cas contraire, il risque fort de se noyer. Mais des qu’il émerge, son évent s’ouvre automatiquement et il peut sans risque inhaler sa première bouffée d’air.

 La tétée :
Sitôt après la naissance, le bébé prend son premier repas. Sa maman se couche sur le coté, tous deux retiennent leur respiration tandis que le petit tète le lait très riche qui jaillit des mamelles. De temps en temps, la mère et le petit vont respirer à la surface.

information provenant du site
http://wonderlouloute.perso.neuf.fr/les_dauphins/reproduction/gestation.html

Vous voulez savoir comment cela a dû se passer ?

9 réflexions au sujet de « Nager avec les dauphins aux Antilles »

  1. Message de Bruno : « Les 2 dauphins des Saintes sont des grands dauphins (Tursiops) qui sont « sortis » du groupe plus ou moins sédentarisé de Petite-Terre (5 à 8 individus). D’autres Tursiops sont parfois visibles à Deshaies et Port-Louis mais on peut aussi en rendontrer vers Malendure et même dans le chenal de PTP.
    Les observations de dauphins (très grands groupes de + de 100 individus) sont très fréquentes en côtes sous le vent des Antilles ; ce sont la plupart du temps des DTP (dauphins tachetés pan tropicaux).
    Les baleines à bosse ne sont présentes que de décembre à +/- avril / mai pour la reproduction et la mise bas.
    Les cachalots sont présents toute l’année et plus visibles en côte sous le vent ; ceci étant dû au meilleur état de la mer en général. Par exemple, il y en a bcp dans le canal de la Dominique mais on les voit rarement en navigation.
    Il y a évidemmment bcp d’autres cétacés et il existe différentes associations qui « encadrent » les observations.
    A noter la création d’un sanctuaire marin officiel.
    Et puis c’est toujours un EMMERVEILLEMENT !!!! »

  2. Salut François ! Bravo aux parents du site et bien sûr à Éclair ! Nous comptons les jours qui nous séparent de nos retrouvailles ! Bonne journée,
    Evelyne et Jean-Philippe Ricard

  3. Formidable!!! Il va falloir qu’on revienne pour voir le nouveau-né et féliciter ses parents!
    Sophie (et Dominique)

  4. Salut les amis amoureux de la mer et de la faune marine.

    Pour info, le mâle aperçu avec les dauphines aux Saintes est pour l’instant inconnu au bataillon grâce a la c’est la « photo-identification ».
    De plus, nous ne savons pas qui est le père du petit Eclair. Seul des tests ADN prouvent une paternité alors pour l’instant…
     »ou t’es, papaoutai? lol,.

    Super site et belle presentation. Bon vent a tous et bonne nav..

    • ou sont ils maintenant?
      je me rend en guadeloupe en janvier et aimerait mettre toutes les chances de mon coté pour en apercevoir….

      • Malheureusement, je rentre des Saintes et je ne les ai pas vu !!! Après la naissance ils seraient apparemment partis. Nous en avons vu sur la route de la Dominique à Marie Galante cette semaine mais ils sont plus souvent aux abords de Petite Terre, entre les 2 marques spéciales. Il faudra maintenant avoir de la chance, comme avant. Bon séjour en Guadeloupe.

  5. Ne vous posez pas la question de ce que sont devenus ces 3 dauphins des Saintes ?
    Partout dans le monde, il existe ce phenomène de « dauphins ambassadeurs » (ambassadeurs de quoi ???). Ce qui est sûr, c’est que ce phénomène se termine toujours mal pour ces animaux. Un jour, ils ne sont plus la et on dit « Zut, ils ont disparus ou alors, on les retrouve morts, tués par des hélices ou avec de graves maladies, belssées, parfois même tués à coup de fusil. Il y a même des exemples en Australie ou de braves gens s’amusaient à verser de l’alcool dans les évents de ces animaux. On sait également que ces animaux ont besoin de se reposer et parfois, aux Saintes et surtout à Petite Terre, une foule de delphinomaniacs se jettenet sur eux pour nager avec des dauphins….. (chose interdite d’ailleurs). Laissez les tranquilles, svp. Il n’existe en Guadeloupe qu’une petite centaine de dauphins TURSIOPS. Ce n’est pas beaucoup. Attention…

    • Bonjour olivier, je suis d’accord avec toi, sur le fait qu’il ne faut pas les toucher et les respecter dans leur environnement. Pour les dauphins des Saintes, ils ont disparu, après pratiquement 1 an de stabilisation. Leur présence étaient un enchantement. Ils avaient choisi d’élire domicile dans le mouillage le plus fréquenté de la Guadeloupe, entre le va et vient des bateaux. Etrange choix !!! Nous avons donc tous profiter de leur présence, et j’ai meme pu nager avec eux, impossible de résister. Se mettre à l’eau et les voir passer, c’est magique. Maintenant c’est clair il faut savoir observer sans déranger, et ceci s’adresse a tous les animaux. Les Dauphins sont très curieux, ils aiment nager dans l’étrave dès qu’ils rencontrent un bateau, pas la peine de les chercher, de les traquer, ce sont eux qui nous trouvent.

Vous êtes libre de laisser votre commentaire. Merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s