Bateaux

Bateaux disponibles sur les Antilles.

english versionLes skippers ont navigué pratiquement sur tous ces bateaux, soit lors de charters soit lors de convoyages. N’hésitez pas à leur demander conseils avant de faire vos réservations pour adapter votre choix en fonction de votre budget, de votre programme, et de votre groupe.

  Les Monocoques       /      Les Catamarans

Bien souvent on me pose la question de savoir ce qui est le mieux entre le mono ou le cata. J’ai tenté d’émettre un avis  ci-dessous.

Catamaran de location Monocoque
ENNA

V

I

G

A

T

I

O

N

Angle de remonté au vent max de 40°, avec une mer plate. 50° est plus probable, 60° le bateau est performant. Quand il faut vraiment faire du près serré GV+Moteur sont indispensables. Les Cata avec derive font généralement un meilleur près (Catana). Une bonne connaissance des réglages reste nécessaire. Angle de remonté au vent, 25° par mer plate pour les quillards avec un grand tirant d’eau + 2,50m. 30° reste la norme. Les dériveurs ne sont pas si performants (Ovni). La carène du bateau est également important pour de bonne perf.
Au près tjs, avec une mer agitée, les mouvements du cata sont secs, les vagues tapant successivement dans une puis l’autre coque. C’est un peu déstabilisant. PAr une mer formée, les vagues (dès 1,50m) tapent dans la nacelle. Au près un cata est bruyant Au près tjs, avec une mer agitée, les mouvements du mono sont plus arrondis, si le barreur est bon, le mono colle mieux à la vague, tape moins. Le mono passe mieux la mer formée.
Par grosse mer (50 à 60nds, F8) le catamaran prendra la fuite. Par grosse mer (50 à 60nds, F8) le mono, correctement toilé et barré par un skipper pourra toujours se rapprocher de sa route. Les mono avec un gros lest seront plus confortable et plus sécurisants
Au niveau vitesse, à part dans des angles de remonté au vent inférieurs à 50° le cata devrait normalement avoir l’avantage sur un mono de meme taille. Au niveau vitesse le mono sera plus lent qu’un cata, mis à part aux allures de près serré.
D’un point de vu confort en équipage en navigation, le cata offre une grande surface. Les gens peuvent confortablement se mettent sur le pont avant (ceux sensibles au mal de mer), dans le grd cockpit, ou partagent le siege de barre (2 à 3 places, jusqu’ à 8 sur les Lag 450, 500). Les équipiers ne genent pas pendant la manoeuvre. D’un point de vu confort en équipage en navigation. Souvent les seuls placent confortables et à l’ombre sont dans le cockpit. Généralement petit quand l’équipage est nombreux. Pendant les manoeuvres, tout le monde est géné.
Le mal de mer. Meme si le cata ne gite pas, cela n’empêche pas d’etre malade en navigation (voir article mal de mer) en revanche au mouillage, il y a tres peu de risque d’etre malade, car le cata ne bouge absolument pas, il glisse sur l’eau, à plat. Le Mal de mer est le meme que sur un cata par mer formée. Au mouillage le mono continue de balancer imperceptiblement parfois mais assez pour les gens sensibles. Le choix de l’emplacement du mouillage est important pour avoir un bon confort.
à la barre, tres peu de sensation, meme parfois dure. Pour un passionné de navigation, le cata ce n’est pas le top. c’est quand on barre qu’on apprécie d’avoir un monoque
les manoeuvres de port, sont grandement facilités par le fait des deux moteurs dans chaque coque. ça marche comme un tank, encore faut il savoir le faire 🙂 Les manoeuvres au port sont plus délicates
HAB

I

T

A

B

I

L

I

T  C

E  O

     N

     F

     O

     R

     T 

D’un premier coup d’oeil on voit tout de suite que l’espace de vie est tres important. C’est une plate forme. Un équipage complet (remplissage optimisé de toutes les cabines) aura plus de confort sur un cata que sur un mono de meme taille. pour un bateau de meme taille qu’un cata, la surface de vie est divisée par 2 voir 3
Le mouillage, le cata à un tres faible tirant d’eau (1, 40m) il est donc possible de s’approcher très près des plages. De fait un mono pourra mieux s’abriter dans les petits mouillages.L’utilisation et l’accès de l’annexe est simplifié sur un cata. Celle-ci généralement maintenue à poste sur les bossoirs. La manutention est tres facile. Mis à part les dériveurs, les quillards doivent tenir compte de leur tirant d’eau généralement sup à 1,80m. Ils ne peuvent pas s’approcher aussi pres, ou s’abriter de la houle au mouillage.L’annexe est posée sur le pont avant, ou traine derrière le bateau. La manutention de l’annexe peut etre parfois assez difficile.
La ventilation. Avec ses capots de pont et ses hublots latéraux, la ventilation pendant la nuit est correcte. La Ventilation. Le manque de hublot de pont font qu’il est pratiquement indispensable de faire fonctionner les ventilateurs pendant la nuit. (Moins de moustiques à la marina)
Les cabines avt et arriere sur le cata sont séparés par un couloir et par les WC, salle de bain. De ce fait il y a plus d’intimité dans les cabines. Certaines cabines sont collées, et le ronflement des voisins est parfois génant. L’avantage est une meilleure surveillance des enfants
L’acces cockpit, carré est au meme niveau, c’est tres confortable, et moins dangereux qd on doit descendre dans le carré pendant la navigation. De plus lors des moments de cuisine on ne se sent pas abandonné en bas et on profite d’une belle vue panoramique. L’inconvénient, léger, c’est la chaleur. Il est parfois utile de mettre les rideaux.  3 ou 4 marches sépare le cockpit du carré. De nombreux aller/retour sont fatigants et peuvent devenir dangereux en navigation, surtout avec des enfants
L’eau, généralement les tanks d’eau sont au minimum de 400l Pour la meme taille de bateau, les tanks sont plus petits
Cout Incontestablement c’est plus cherà la marina le cata est plus cher. 2 coques = 2 fois plus de place => 2 fois plus cher. Néanmoins aux Antilles nous fréquentons très, très peu les marinas.2 moteurs, donc plus de consommation.Dés qu’il y a du près le cata tourne au moteur => plus de consommation également. Moins cher qu’un cata , à la location, pour les frais de port, pour le refueling en fin de croisière.
Sécu 2 Moteurs, si l’un tombe en panne, il y en a un deuxième.S’il se retourne, il reste à l’envers, mais il y a des sorties de secours 😉 (peu de chance aux Antilles) 1 seul moteur, apres, c’est l’annexe qui pousse :-)S’il se retourne, il se remet normalement dans ses lignes , si c’est un quillard.
Dans le choix d’un bateau, le bassin de navigation et les conditions climatiques sont d’une importance capitale. Si j’ai tendance à préferer le cata aux antilles, je préfererai tres certainement un mono en Bretagne.

Chaque position peut se comprendre. Il n’y a pas de meilleur choix. Le choix doit se faire en fonction de sa philosophie de marin, de l’endroit où l’on va naviguer, du programme de navigation, du nombre de personne à bord et du budget.

2 réflexions au sujet de « Bateaux »

  1. Ping : Organiser sa croisière avec skipper dans les Antilles | Skippers Associés

  2. Ping : Organiser sa croisière dans les Antilles | Skippers Associés

Les commentaires sont fermés.