Croisière en Croatie avec skipper

Croisière en Croatie – Juillet 2014 –

PROMOTION LAST MINUTE: – 100€ sur les frais de location du bateau
– 2 places restantes pour la semaine du 19/07 au 26/07

Le bateau est réservé pour les 2 semaines. Ca sera un Monocoque de 13,50.
4 cabines doubles, 3 lits double, 2 lits superposés, 2 sdb.

Destination : région centre, départ de SPLIT
Bassin de nav: BRAC-HVAR-VIS-KORCULA-BISEVO
Bateau:  Bavaria 44 ( 4 cab, 2 sdb)
Nb de personnes: 8 maximum
Dates: 12/07/2014 au 26/07/2014 ( bande de potes, Ambiance festive) COMPLET
Dates: 19/07/2014 au 26/07/2014 (couple et célibataires) reste 2 pl
Skipper: Contactez François.

Budget à prévoir par pers. pour la semaine:

Bateau + Skipper + Transfert aéroport + Transit log + Moteur HB + Taxes séjour + ALIM (23€/J/pers) + Avion (base 200€ Paris – Split)   => prévoir un budget +/- de 800€ avec la promotion

Si vous êtes intéressés, ne tardez plus à vous faire connaitre pour recevoir toutes les informations. Le programme est fait, je vous donne le code d’accès sur demande. 

Lien vers le programme détaillé de la croisière (demandez moi le code avant)

Croisière croatie 2014

Présentation des iles que nous visiterons ( article du guide voyage Michelin)

Le littoral dalmate est tellement riche et varié qu’il peut convenir à tous les types de vacanciers.

Tenté par la plongée sous-marine ? Explorez donc la Grotte Bleue de l’île de Bisevo ! Envie de poser sa serviette sur la plus belle plage de l’Adriatique ? Rendez-vous à Zlatni Rat sur l’île de Brac ! Et si les vacances doivent aussi être pour vous synonymes de culture, sachez que les cités de Hvar et de Korcula abritent bien des merveilles ! Notre sélection intègre tous ces aspects et vous permettra, en descendant peu à peu le long de la côte, de terminer votre séjour en beauté par la visite de Dubrovnik.
Vis, une île sauvage qui sort à peine de l’oubli
En prenant le ferry à Split, vous accéderez à Vis en 3h, après une escale à Hvar. Cette ancienne colonie fondée au 4e s. av. J.-C. par Denys, tyran de Syracuse, fut dans l’Antiquité la plus importante cité grecque de l’Adriatique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Tito y établit son Q.G. dans une grotte avant de faire de l’île une base de la marine yougoslave. Pour cette raison, Vis fut fermée au public jusqu’en 1989 et commence à peine à s’ouvrir au tourisme.
Ses quelques habitants y vivent encore de la pêche et de l’agriculture ; n’hésitez pas à aller à leur rencontre, ils auront plaisir à vous faire goûter leurs vins et à vous montrer leurs vignes plantées en terrasses au-dessus de la mer (des vestiges de l’Antiquité). Les deux principaux villages, Vis et Komiza, sont respectivement situés sur la côte est et ouest de l’île.
Nous vous conseillons de louer un scooter ou un VTT pour la journée, de cette façon, vous pourrez aller de l’un à l’autre en empruntant la route littorale qui offre des panoramas magnifiques. À 5 km au large de Komiza, la petite île de Bisevo abrite la célèbre Grotte Bleue.
Entre 11h et 12h, les rayons du soleil pénètrent à travers une ouverture sous-marine et inonde l’intérieur de la grotte d’une lumière bleue extraordinaire. Pour y accéder, des excursions en bateau sont organisées chaque jour par les agences de voyage de Vis et Komiza.
Brac, la belle méditerranéenne
À une heure de Split, Brac est, avec ses 40 km de long et 12 km de large, la plus grande île de Dalmatie (son nom signifie « la Grosse »).
Avec ses murets de pierres sèches, ses forêts de cyprès et ses fromages de chèvre au goût exquis, c’est sans doute aussi la plus méditerranéenne des îles croates. La lumière, les senteurs de pins et de lavande, le littoral vierge de béton…
Sitôt arrivé à Supetar, la première chose à faire est d’aller à l’Office de tourisme de la ville, dont la directrice, Tamara Ljubicic, parle aussi bien le français que l’anglais. Cette brillante universitaire s’attache à développer un tourisme « raisonné » qui respecte l’environnement.
Elle vous indiquera les trésors de l’île à découvrir en priorité, comme le plus ancien village, Skrip, situé à 8 km de Supetar, et qui abrite le musée de Brac, ou encore le cimetière marin situé sur la pointe Saint-Nicolas (le plus beau site de Supetar), un splendide lieu de promenade lorsque le soleil se couche. Si vous vous sentez une vocation de tailleur de pierre, rendez-vous au village de Pucisca où une école nationale transmet aux jeunes Croates le savoir-faire des artisans de l’île*.
En bus, en voiture ou en scooter, Brac est un régal pour les yeux : Lozisca et son extraordinaire clocher baroque ;Milna, la plus grande marina de l’île (un endroit idyllique si vous avez un bateau) ; le sommet de Vidova Gora (778 m) qui offre un panorama sublime sur la mer et l’île de Hvar ! Et puis, il y a bien sûr la plage la plus grandiose de l’Adriatique, Zlatni Rat, un immense triangle de petits galets blancs qui s’avance dans la mer sur environ 500 m. Zlatni Rat est le lieu touristique le plus fréquenté de Croatie en été. Heureusement, le site est protégé et les complexes hôteliers regroupés dans une pinède. Une promenade relie la plage au charmant village de Bol, d’où vous embarquerez pour rejoindre l’île de Hvar.
Hvar, la « Saint-Trop » de l’Adriatique
Classée par le magazine américain Traveler parmi les 5 plus belles îles du monde (avec Bali, Zanzibar, Mykonos et Capri), Hvar attire depuis peu les yachts de la jet set, de Spielberg à Sharon Stone…
En juillet et en août, l’île est noire de monde et les fiestas nocturnes résonnent à des kilomètres à la ronde. Septembre est donc le mois idéal pour découvrir Hvar : la chaleur y est moins torride et les fans de karaoké moins nombreux ! Si les petits ports que sont JelsaStari, Grad et Vrboska ne manquent pas de cachet, il est évident que le joyau de l’île est Hvar.
Située à l’extrémité ouest, dans une baie protégée des tempêtes par les petites îles Pakleni, cette ville dessinée par les Vénitiens est un vrai décor d’opéra ! La place centrale, entièrement pavée de marbre, est la plus grande de Dalmatie (4 500 m2).
En son centre, se trouve le puits de la ville (daté de 1529) vers lequel descendent des ruelles en escalier bordées de citronniers. Face à la mer, l’arsenal édifié en 1611 est la première chose que l’on voit lorsqu’on arrive en bateau.
Sa partie nord abrite un joli théâtre inauguré en 1612, le premier d’Europe accessible au peuple. En longeant le port vers le sud, vous pénétrerez dans l’un des plus beaux lieux de la ville, un monastère franciscain du 15e s. dont le jardin, surplombant la mer, comporte un magnifique cyprès vieux de 300 ans.
En septembre, de grands musiciens viennent y donner des concerts. À l’intérieur du monastère, la salle à manger des moines expose une immense Cène de 8 m sur 2,5 m peinte par le Vénitien Matteo Ingoli.
Korcula
Chaque île croate possède son identité, son ambiance, ses paysages. Après la lumière et la grâce de Hvar, Korcula paraît peut-être un peu plus austère (ses bois touffus lui valurent son nom grec de Korkyra Melaina : Korcula la Noire), plus rurale (l’île est riche en vignobles et en oliveraies), plus slave… Séparée de la presqu’île de Peljesac par un étroit chenal, elle s’étend sur 47 km. Dubrovnik est à 3h de voiture et à 1h de bateau. Comme le catamaran en provenance de Hvar accoste à VelaLuka, située à l’extrémité ouest, il vous faudra pénétrer dans l’intérieur des terres et traverser l’île dans le sens de la longueur pour rejoindre la cité de Korcula, au nord-est.
Korcula ? La ville natale de Marco Polo, bien sûr ! (en tout cas, c’est ce que l’on dit…) Mais surtout, une merveille d’urbanisme ! Au pied des collines, cette cité médiévale recouvre un petit promontoire entouré par la mer. En observant le plan de la ville, on s’aperçoit que celle-ci a été conçue exactement comme un squelette de poisson, avec une arête centrale et, de chaque côté, des rues parallèles. Côté ouest, les rues sont droites pour recevoir le vent doux appelé ici maestral ; côté est, elles sont légèrement courbes pour freiner le vent glacé du nord, le bura…
L’ensemble est d’une harmonie parfaite. Korcula, de surcroît, est une ville piétonne dont on fait le tour en moins de 30 mn.
Où que vous soyez, vous pouvez la traverser de part en part en montant de jolis escaliers et en glissant sur la belle pierre lisse de l’île. Au centre se trouvent la cathédrale Saint-Marc et le palais abbatial du même nom qui abrite un magnifique polyptyque dalmate du 15e s. et des oeuvres de la Renaissance italienne (Léonard de Vinci, Le Titien, Véronèse… pardonnez du peu !).
À l’image de toute la Croatie, Korcula est une ville très religieuse qui a gardé le souvenir de la bataille de Lépante (1571)***.
Chaque fête chrétienne y est scrupuleusement respectée et donne lieu à des chants folkloriques et des défilés. Stanka Kraljevic, la sympathique directrice de l’Office de tourisme (elle parle parfaitement le français), vous fera une visite guidée de la ville dont vous vous souviendrez. Si le courant passe, elle vous indiquera les bons coins, comme le merveilleux petit port de pêche de Racisce, ou vous présentera une sympathique figure locale, Vlaho Brcic, un paysan d’origine noble qui inventa dans les années 1950 le concept de « vacances à la ferme » : vous campez dans son verger au-dessus de la mer, partez à la pêche, mangez les fruits et légumes du jardin, faites des grillades le soir, chantez en choeur de vieilles comptines croates et vous écoutez Vlaho vous raconter l’histoire de ses ancêtres…
* Brac, en effet, est connue depuis l’Antiquité pour sa fameuse pierre blanche qui servit à la construction du palais de Dioclétien de Split, mais qu’on retrouve aussi dans les grands monuments de Vienne, au Reichstag de Berlin, au théâtre de Milan et à la Maison Blanche à Washington.
** Mais vous pouvez bien sûr faire durer le plaisir en allant ensuite de Korcula à Mljet (prononcer « Mil-yet »), une île qui abrite depuis 1960 un parc national à la végétation luxuriante. Attention, le parc est jalousement gardé et le nombre des touristes y est restreint ! Ulysse, retenu par la belle Calypso, y aurait séjourné plusieurs années. En partance pour Rome, saint Paul évoque également son escale à Mljet qui était alors, nous dit-il, infesté de dangereux serpents…
Il faudra attendre le 19e s. pour que, les habitants de l’île ayant fait venir d’Inde un échantillon de mangoustes, l’endroit soit débarrassé de ces reptiles.
*** Au cours de cette bataille célèbre (Cervantes y perdit un bras et y fut fait prisonnier), la flotte chrétienne de la Sainte Ligue (Espagne, Venise, Saint-Siège) mit en déroute la réputée invincible flotte turque d’Ali Pacha. Les Croates, en réalité, ont toujours eu le sentiment d’être à la lisière de l’Occident et de l’Orient, du christianisme et de l’islam. Ils sont catholiques pratiquants de stricte observance à la différence des Serbes qui, eux, suivent le rite orthodoxe.
Infos précédente : http://voyage.michelin.fr

Un petit aperçu ?

————————————————————————————-

Croatie Pratique : Quelques questions

1/Pourquoi choisir la Croatie ?
C’est un pays authentique et préservé situé au carrefour de la Méditerranée et de l’Europe Centrale, une terre de montagnes et de plaines, un espace continental et maritime. La côte Croate est la plus découpée de la Méditerranée avec ses 1244 îles et îlots. Il est donc possible, en peu de temps, de varier les plaisirs ou de se concentrer sur une région pour en explorer ses secrets.

2/Quelles sont les formalités pour entrer en Croatie ?
Pour les ressortissants de l’Union Européenne, la carte d’identité en cours de validité ou le passeport en cours de validité suffisent pour entrer sur le territoire croate.

3/Et au niveau de la santé ? 
La carte vitale et le formulaire E111 ne sont pas reconnus en Croatie. Il vous suffit de garder tous les justificatifs et de les envoyer une fois de retour en France à votre sécurité sociale.

Croatie 4

4/Quelle est la meilleure période pour partir en Croatie ?
La meilleure période pour faire du tourisme balnéaire en Croatie s’étend d’avril à octobre. Pour des séjours avec des tarifs plus bas, il est préférable de partir en évitant juillet-août. Les escapades culturelles et citadines peuvent se faire tout au long de l’année.

5/Quel est le climat ?
La côte croate bénéficie d’un climat méditerranéen avec des étés chauds et secs et des hivers doux et humides. Il existe deux autres zones climatiques : continental à l’intérieur du pays et montagnard, avec de la neige en hiver, sur les sommets.

6/Quelles sont les langues parlées ?
La langue nationale est le croate. La langue étrangère la plus parlée est l’anglais, suivie par l’allemand et l’italien, mais il y a également de plus en plus de francophones.

Croatie 6

7/Quelle est la monnaie locale ? 
La monnaie locale est le Kuna, sachant que la Croatie ne fait pas encore partie de l’Union Européenne (entrée prévue en 2011). A noter que le taux de change pour 1€ varie entre 7 et 7.5 Kunas. Il est plus intéressant de changer la monnaie directement en Croatie car le taux de change est plus avantageux. Vous pouvez échanger dans les bureaux de change, bureaux de poste, banques, agences touristiques, campings et hôtels…

8/La vie est-elle chère sur place ? 
Les tarifs varient d’une région à une autre ainsi que selon la période. Le coût de la vie est globalement 10% moins cher qu’en France. Un restaurant bon marché proposera des menus touristiques à partir de 11€, un café à partir de 1€, une bière à partir de 2€.

9/Comment se déplacer à l’intérieur du pays ?
Vous pouvez facilement louer une voiture, la Croatie est dotée d’un réseau autoroutier récent et qui continue à se développer. De ce fait, le réseau de bus et de cars est très pratique, les liaisons sont fréquentes et desservent l’ensemble des villes. Le réseau ferroviaire, en revanche, est moins fonctionnel et possède peu de lignes. Pensez également à effectuer certains trajets en bateau : des liaisons régulières entre les principaux ports permettent de profiter du paysage et de la beauté des îles.

10/Est-il facile de se rendre sur les îles ? Peut-on réserver son billet de ferry ? 
La compagnie nationale Jadrolinija assure 90% des traversées pendant toute l’année, mais de manière plus fréquente durant la haute et la moyenne saison. Il existe aussi des petites compagnies locales. Il n’est pas possible de réserver les billets à l’avance pour des trajets courts, uniquement pour la grande ligne côtière Rijeka-Dubrovnik et les trajets entre l’Italie et la Croatie. Ainsi il faut se présenter 1h avant le départ du ferry au bureau de vente à proximité du port pour acheter son ticket.

Croatie 5

11/Où visiter les sites culturels classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ?
6 sites culturels sont classés à l’Unesco, du Nord au Sud : la Basilique Euphrasienne de Porec, la Cathédrale Saint Jacques de Šibenik, la cité de Trogir, le Palais Dioclétien de Split, la Plaine de Stari Grad sur l’île de Hvar et la vieille ville de Dubrovnik.

12/Quelle(s) partie(s) de la Croatie privilégier pour un voyage nature ?
Du point de vue de sa biodiversité, la Croatie fait partie des 5 pays les plus riches en Europe. La forêt recouvre la moitié du territoire croate. La Croatie recèle 447 sites naturels protégés, dont 8 parcs nationaux et 11 parcs naturels, du littoral à l’intérieur des terres. Le patrimoine naturel est présent partout mais les régions de Lika Karlovac et de Zadar sont particulièrement bien situées pour faire un voyage nature.

13/Peut-on faire du tourisme nautique en Croatie ?
La Croatie avec son millier d’îles et sa magnifique côte, est un paradis pour les plaisanciers. Le littoral est d’ailleurs très bien aménagé avec de nombreuses marinas et ports. Il est possible de louer des voiliers et catamarans, bateaux à moteur ainsi que des bateaux typiques comme des goélettes et caïques. La saison de plaisance dure plus longtemps que la saison touristique « normale » car les plaisanciers dépendent moins de la chaleur de la mer et du soleil.

14/La Croatie se prête-t-elle aux séjours bien-être ?
Ce secteur est en plein développement car la Croatie possède 222 sources médicinales réparties entre les thermes à l’intérieur du pays et la thalasso sur le littoral. De plus en plus d’hôtels proposent des spas et des centres de bien-être.

Croatie 1

15/Et au niveau de la gastronomie ?
La cuisine croate est haute en couleurs et en saveurs, avec de nombreuses spécialités régionales. A l’intérieur du pays plusieurs produits sont à l’honneur, la viande, le poisson d’eau douce et les légumes. Du côté du littoral les spécialités de poissons sont nombreuses et préparées de différentes façons. La Croatie c’est aussi un large éventail de vins de qualité, avec 700 sortes de vin bénéficiant d’une AOC.

16/Quels sports pratiquer en Croatie ?
En Croatie de nombreuses activités sont possibles dans des sites extraordinaires, ils feront la joie des amoureux de la nature et des sportifs.
Il y en a pour tous les goûts : randonnée, cyclisme, plongée, kayak, canoë, balade à cheval, alpinisme, rafting, parapente, spéléologie…
Les amateurs de chasse et de pêche seront également ravis. A vous de choisir votre activité!

17/Où pratiquer la randonnée pédestre ?
Toute la Croatie se prête bien à la randonnée grâce à sa nature préservée et ses nombreux sentiers balisés. Vous pouvez pratiquer la marche à pied dans un des nombreux parcs nationaux et naturels ainsi que dans les îles, l’arrière-pays et les massifs montagneux.

18/Où trouver les meilleurs spots de plongée ?
Le littoral croate et ses îles regorgent de nombreuses grottes et épaves. Vous pouvez donc pratiquer la plongée tout le long de la côte qui recèle de nombreux centres de plongée. Les régions comptant le plus de centres de plongée sont l’Istrie, le Kvarner et la région de Split.

19/Comment choisir son île ?
Plus de 1200 îles existent en Croatie, une cinquantaine est habitée. Chacune a son caractère et sa particularité mais elles sont toutes accessibles et très authentiques.

Croatie 2

20/Où se situent les plus belles plages ?
La côte maritime, très découpée, s’étend sur plus de 6176 km, il existe donc de nombreuses plages. La Croatie dispose de peu de plages de sable, elles se situent principalement sur les îles de Rab, Krk, Korcula et la presqu’île de Peljesac. Son atout se trouve ailleurs, dans la diversité de ses rivages et dans la limpidité de la mer, en partie grâce à l’absence de plages de sable.

21/ Et pour les jeunes ?
Parmi les destinations les plus prisées pour un public jeune, souvent attiré par une vie nocturne trépidante, il faut citer Novalja (sur l’île de Pag) aussi appelée l’Ibiza Croate, l’île de Hvar, Vodice dans la région de Šibenik et Porec en Istrie. Pour les amateurs de festivals, Petrcane près de Zadar en propose plusieurs entre juin et septembre, Zagreb en juin et Pula en septembre.

22/Quels souvenirs rapporter ?
Peinture naïve, dentelle de Pag, broderie, boucles d’oreilles en forme de tête de maure de Rijeka, lavande de Hvar, vin local, liqueur, eaux de vie, miel, huile d’olive, figue séchée sont les principaux souvenirs à ramener de Croatie.

23/Compagnies aériennes desservant la Croatie

Compagnies aériennes desservant la Croatie

Vous êtes libre de laisser votre commentaire. Merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s